Webinaire Grafie - Participer à un PTCE entant que SIAE : Pourquoi ? Comment ?

Publié le 14 décembre 2021
Tag(s)
Économie Sociale et Solidaire

Le mercredi 26 janvier, de 9h30 à 11h00

 

Inscription

 

Le premier appel à projets de l'Etat pour impulser le développement des PTCE en France a été lancé le 15 juillet 2013. Depuis, ce modèle de coopération territoriale est régulièrement soutenu par la puissance publique qui investit massivement dans la création, voir aussi la pérennisation de PTCE. Le 30 juillet, Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable, annonçait dans un communiqué la sélection de 107 lauréats suite à l'Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « PTCE émergents » visant à identifier les projets de constitution de pôles territoriaux de coopération économiques (PTCE). Ces derniers, ainsi que les PTCE déjà existants, peuvent bénéficier d’un bouquet de services qui permettra d’appuyer leur développement sur une durée de deux, voire trois ans.

 

Un pôle territorial de coopération économique, ou PTCE, regroupe, sur un même territoire, des entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire qui s’associent à d’autres entreprises, et le cas échéant à des collectivités locales, des centres de recherche et des organismes de formation.

Ensemble, ces acteurs mettent en œuvre une stratégie commune et pérenne de mutualisation, au service de projets économiques socialement innovants, porteurs d’un développement local durable et créateurs d’emplois dans les territoires.

 

En Île-de-France, les SIAE occupent une place importante dans la genèse du modèle PTCE et son développement. Ainsi, le PTCE Resto Passerelle et le PTCE PHARES, incluant des acteurs de l’insertion, sont nés suite au premier appel à projet de 2013. C’est au PHARES que le Labo de l’ESS a remis son diagnostic sur les PTCE à Olivia Grégoire en janvier 2021. Les PTCE franciliennes intégrant l’IAE portent des activités économiques variées, allant de la construction à la restauration, en passant par le numérique. A noter qu’en France, les SIAE sont particulièrement présentes dans les PTCE intervenant dans des activités du secteur environnemental (gestion des déchets, économie circulaire).

 

L’engagement d’une SIAE dans un PTCE s’inscrit dans une volonté d’explorer de nouveaux leviers de développement ou de pérennisation de l’activité, en nouant des liens avec une diversité d’acteurs, IAE et hors IAE. Les PTCE peuvent avoir une multitude d’objets, des relations économiques tout aussi diversifiées entre leurs membres, sans qu’il puisse leur être attribué une structuration de référence.

Ils offrent la possibilité d’ensembliers structurés très ouverts, susceptibles d’accueillir simultanément les différentes typologies de regroupements de SIAE (GME, GES, réseaux). Si cette souplesse permet des modalités de travail partenarial variées, elle est également source d’incertitude. Porteur de projet PTCE, il est impossible de partir de modèles stabilisés reproductibles à l’identique, le modèle économique, le projet de territoire pouvant varier énormément d’un PTCE à l’autre.

 

Par ailleurs, la démarche de création puis de consolidation du PTCE nécessite majoritairement à ce jour des moyens financiers externes à ceux des acteurs IAE partie prenante. Les subventions publiques sont ainsi des ressources majoritaires dans le fonctionnement économique des pôles lors de la phase d’amorçage, mais aussi pour permettre leur pérennisation. Toutefois, leur impact économique positif sur les territoires font que les possibilités de financement par les pouvoirs publics (Etat, collectivités territoriales) existent et se renouvellent à la faveur de projets locaux comme nationaux.

 

La souplesse du modèle PTCE, ses apports financiers extérieurs sont autant de leviers au développement des SIAE que de freins à leur implication dans un tel ensemblier. Ce webinaire abordera le modèle PTCE et les possibilités d’y intégrer la dimension IAE avec l’idée d’apporter aux participants des éléments utiles dans leur appréhension du modèle PTCE. Nous chercherons à synthétiser les raisons et les modalités de coopération avec l’IAE par ce biais tout en « désamorçant » les principales idées reçues sur le sujet. Pour cela, nous répondront à trois questions :

 

 

  1. Pourquoi intégrer un PTCE quand on est une SIAE ?
  2.  Quel modèle économique pour mon PTCE intégrant l’IAE ?
  3. Le PTCE, levier pertinent dans la structuration d’une offre inclusive sur mon territoire ?