BONNES PRATIQUES - Les drapeaux de Mode estime

Publié le 17 mai 2019
Tag(s)
Achats Responsables

Au milieu des étoffes, des fers à repasser et des machines à coudre, Fadila et Feten déroulent et coupent du tissu bleu étoilé de jaune. Il est destiné à fabriquer les 150 drapeaux européens que la région a commandés à « Mode Estime ». Ajoutés aux 150 drapeaux français et aux 150 drapeaux aux couleurs de la région, ils flotteront bientôt sur les façades des lycées franciliens.

Cet ACI de L’Île-Saint-Denis, dirigé par Alice Merle, a été mis en contact avec le conseil régional par le Grafie en 2018. Le premier marché ayant donné toute satisfaction au pôle lycées, c’est une deuxième commande qui a été confiée à l’atelier qui emploie 14 salariés en insertion. Patricia Levalois, qui les encadre techniquement, exprime sa satisfaction : « on est contents d’avoir cette commande. Le volume en est beaucoup plus important que ce que nous faisons souvent pour les petits créateurs. »

En effet, de très jolis articles sortent aussi des mains agiles de ces couturiers en herbe : pochettes à bijoux, sacs, robes, vestes... se retrouvent dans les plus chics des boutiques parisiennes. Certains ont une sacrée histoire, comme les vêtements de la marque « About a worker » dessinés avec la créatrice Kim Hou, à partir de bleus de travail déconstruits. Simples ou sophistiquées, utilitaires ou décoratives, les pièces de tissu fabriquées au PhareS, le PTCE qui abrite Mode Estime, redonnent justement à ceux qui les fabriquent l’estime de soi, première pierre à l’édifice de reconstruction individuelle. Les drapeaux seront un bel emblème de leur itinéraire vers l’emploi.