Type de publication
Bonnes pratiques/témoignages
Date d'édition
18/10/2019

Les ASR dans le Val d’Oise : Engageons-nous !

Initiactive 95 et la communauté d’agglomération Roissy Pays de France organisaient le 17 octobre 2019 une journée autour des achats responsables à la Maison de l’environnement Roissy Charles de Gaulle.

Animée par Les Petites Rivières, l’agence de conseil en innovation sociale et ESS, la journée a été l’occasion de présenter un état des lieux des achats responsables et de leur impact en termes d’emploi des plus fragiles. Les progrès en la matière sont considérables depuis ces quelques dernières années. Les achats responsables représentaient ainsi près de 10 % du volume des achats totaux en 2018 et le nombre de clauses d’insertion dans les marchés ne cesse lui aussi de progresser.

L’assemblée s’est ensuite répartie en deux groupes. L’un d’eux, composés de représentants d’entreprises dites classiques et des entreprises de l’ESS se sont retrouvés pour des « speed-meetings » afin d’échanger sur de potentielles coopérations en matière d’achats responsables.

En parallèle, le second groupe, essentiellement des partenaires de l’IAE, des collectivités, ont assisté à l’atelier « Les achats socialement responsables testés et approuvés par ceux qui les pratiquent ! » au cours duquel des bonnes pratiques d’achats responsables leur ont été partagé. Il y a d’abord eu le témoignage de la cheffe de service Politique Achats du conseil départemental du Val d’Oise qui a pu présenter les processus mis en place dans sa collectivité pour construire une politique d’achats responsables ambitieuses. Le témoignage suivant, présenté par le directeur de la commande publique et la coordinatrice des clauses sociales de Roissy Pays de France, leur ont permis de présenter les pratiques d’échanges que leurs services ont su mettre en place afin de faire des achats responsables un réflexe au sein de leur organisation. Enfin, un représentant du groupe Colas, chef de groupe, a partagé son expérience de travail en faveur de l’inclusion. Son expérience s’inscrivait essentiellement dans le cadre de la réalisation de clauses d’insertion sur les marchés du groupe. Il remplissait ses obligations en passant essentiellement par de l’embauche directe ou le recours au GEIQ (groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification). Ces embauches se soldant fréquemment par des embauches au sein du groupe.

Après ces temps distincts, tous les participants se sont regroupés autour d’un buffet déjeunatoire et un moment de réseautage pendant lequel les échanges ont pu se poursuivre sans la pression du temps contraint lors des speed-meetings.

Cette rencontre, s’inscrivant en plein mois de l’ESS et une semaine avant l’Openmap de Maximilien sur le même département, témoigne d’un investissement et d’un intérêt grandissant de la part des entreprises et des collectivités pour les achats auprès des entreprises de l’ESS.