Type de publication
Bonnes pratiques/témoignages

L’agence départementale Activity’ accompagne un club des acteurs ESS et développe les clauses d’insertion

Le plan départemental d’insertion (PDI) des Yvelines va être soumis aux élus fin juin. Il a été élaboré par Activity’, un GIP - groupement d’intérêt public - créé à l’initiative du département et de l’État. Signe distinctif des Yvelines, le conseil départemental fait porter sa politique d’insertion par cette agence, qui met l’accent sur l’insertion professionnelle. Emblématique de cette volonté, Activity’ propose un ensemble d’actions pour dynamiser les secteurs de l’IAE, du handicap, et plus largement toutes les entreprises de l’ESS, réunis sous la bannière Busin’ess. Ce « club d’affaires » a été lancé en novembre dernier, sur le modèle imaginé par la chambre régionale de l’ESS des Hauts-de-France. Les cinq associations intermédiaires financées par le département font l’objet de toute son attention. Dans le cadre de Busin’ess, une réflexion importante les anime autour de l’objectif de faciliter les passerelles entre SIAE, pour décrocher plus de contrats. Beaucoup d’entreprises yvelinoises, à commencer par les plus grosses d’entre elles, Airbus, Renault, Peugeot… sont multi sites. Il apparaît donc intéressant de construire une offre d’insertion elle aussi multi sites pour pouvoir répondre aux besoins de services du tissu industriel local: conciergerie, nettoyage, etc. En se coordonnant, les AI pourraient se positionner sur ce marché-là, elles qui, au départ, étaient tournées vers le marché des particuliers. Le PDI comprend de nombreux axes : l’accompagnement des publics, via, par exemple l’assistance au CV, les clauses d’insertion, sur lesquelles 8 facilitateurs sont mobilisés, la levée des freins, comme celui de la garde d’enfants. L’article sur l’AFPI ci-après lui est consacré. Dès le vote du plan, il appartiendra  à la vingtaine de salariés d’Activity de le mettre en œuvre, sur la période 2018-2020.